Accueil»Qui sommes-nous ?

Qui sommes-nous ?

Historique et évolution de l'entreprise

1955 : Création de l'entreprise par Christiane et André Moulin

1960 : Transformation de l'entreprise en Société familiale, composée de Mr et Mme Moulin et de leurs 3 filles, Françoise, Andrée et Marie-Line.

Depuis la création du port de pêche de Lorient en 1927, tous les mareyeurs se retrouvaient tôt le matin pour acheter le poisson sous criée. Celui-ci était alors trié par taille, décapité, laissé entier ou vidé, et conditionné en caissette bois. Mis sur chariots, il était alors emmené jusqu'aux trainx ou camions pour un acheminement vers Paris, Lyon, Bordeaux, Rouen... (les grandes villes avec des halles).                                                                                                                                                                                                       

Dans ces halles, après avoir reçu la marchandise, les mandataires pratiquaient deux types de vente,                                                  

- "au prix ferme" pour les plus sérieux,                                                                                                                                                       

- "à la commission" ou "au mieux" pour les autres (mais "au mieux" pour qui?!)

Face à ce marché de "dupes", Madame Moulin s'est vite rendu compte que l’entreprise n’avait pas d’avenir avec cette manière de travailler. Elle a donc commencé à chercher de nouveaux marchés, notamment auprès des poissonniers.

Après sa journée de travail, caisses de filets et de langoustines glacées sous le bras, elle suivait les camions jusqu’au lieu de leur déchargement, où elle tentait alors d’intéresser les poissonniers présents, au poissons de Lorient. Chose pas facile à l'époque, le poisson lorientais n'ayant pas bonne réputation, à cause de l’image de port industriel véhiculée par la ville.

A force de perséverence, elle accrocha un, puis deux, puis trois poissonniers..., et petit à petit se constitua une clientèle dans différentes villes de France, Biarritz, Poitiers, Cap Breton... où elle expédiait, Cardine, Merluchons, langoustines, filets de merlan...

Aux poissonniers, s'est ajouté des grossistes, de Caen, Rouen, Vichy, à la recherche de poissons fins, de langoustines...

Puis, des Mandataires de "Paris Les Halles" (aujourd'hui le MIN de Rungis), à qui elle vendait le poisson noble, Soles, Turbots, Barbues, Bars...

 

Vers 1965, on assiste à l'ouverture des premières grandes surfaces (Mammouth, Ronds Point, Coop, Casino…) avec la création de rayons poissonnerie. A cette époque, les bouchers venaient en formation chez Moulin pour apprendre les rudiments du travail du poisson.

Sans négliger les mandataires les plus sérieux (qui ont disparus petit à petit), et les poissonneries traditionnelles, c’est la grande distribution qui « tirait » l’entreprise et les volumes. Ainsi, en 1974, quand Patrice Besnard est arrivé dans l'entreprise, la progression de la GMS était impressionnante.

Les mareyeurs qui n'ont pas pris ce virage afin de s'adapter à ce nouveau marché, ont peu à peu décliné.

Aux enseignes Mammouth et Coop, se sont ajoutés les « Radar », « Match », « Record » dans les années 80/90.

 

En 1988, Andrée BESNARD, Mariline MOULIN et Patrice BESNARD reprennent l’affaire des parents Moulin.

A cette époque, les grands distributeurs recherchaient des circuits courts, à savoir, acheter en direct aux mareyeurs, et éviter les grossistes pour raccourcir les délais d’approvisionnement et diminuer les coûts.

A la fin des années 80 les Mammouth ont disparu supplantés par Carrefour et Auchan.

Sont arrivés ensuite,

SYSTEME U, avec qui nous avons été les premiers à travailler en direct en Bretagne,

Puis, INTERMARCHE, avec qui nous travaillions également beaucoup via leur centrale d’achats SCAMER, et ce, jusqu’à la création de Capitaine Houat (leur unité de production marée), qui ne nous permettait plus de les servir en direct.

 

1993 : Une deuxième entité est créée sur le port de Loctudy, MOULIN LOCTUDY MAREE. Cet atelier permet de compléter la gamme de poisson avec des produits en provenance des ports de Cornouaille. 

 

1995 : Rachat de la société « Le Gaillard Palaric », qui eux même possédaient deux autres établissements, Solimer (société de produits élaborés) et Sofilor (société de co-produits).

 

1996 : Mise aux normes sanitaires de nos établissements.

Face à cette demande de mise aux normes, un grand nombre de mareyeurs se trouvant dans l'incapacité de réaliser ces travaux,ont dû cesser leur activité. 

 

2010 : Mariline MOULIN et Jean Besnard (Fille et petit-fils de M. et Mme MOULIN), font perdurer la lignée familiale, en créant la SA MOULIN-BESNARD pour cogérer les trois sociétés (Moulin Lorient, Moulin Loctudy, et Sofilor)

En 2017, notre effectif est de 26 personnes sur le site de Lorient.

La Poissonnerie,  "la mer en libre-service"

Accolée au magasin de marée, notre poissonnerie est ouverte du Lundi au samedi, de 8h00 à 12h00. 

Françoise et Nathalie vous acceuille, vous donne des astuces, des conseils...

Vous pouvez également passer commande, et faire préparer votre poisson à l'atelier (découpe, filetage, écaillage...)

A bientôt!

Le métier de mareyeur

3h30

On fait le point sur les précommandes de la veille et c’est parti !

La vente côtiere commence entre 3h30 et 4h30 suivant les jours, et ce, du lundi au samedi. 

 

5h45

Début des achats à la vente hauturiere

Si les achats se font toujours sous forme d'enchères, aujourd'hui, tout est informatisé, les mareyeurs présents suivent les lots sur un tapis roulant, et achètent à l'aide d'un bip. Les mareyeurs en extèrieur, peuvent également suivent la vente sur ordinateur et acheter via internet.

6h30

Début de la production

On complète notre gamme avec des achats par internet sous les criées de Roscoff et du Guilvinec.

7h00/7h30

Synthèse des achats effectués (espèces, taille, quantité, qualité, prix…)

Etablissement et envoi des premiers cours pour la journée.

Ajustement des quantités disponible par espèces selon les présentations (entier, filet, pavé…)

De 8h à 12h30

Vente de la marchandise par téléphone, mail, fax.

8h30

1er départ de marchandise.

Pause « casse-croute » pour la production. C’est le moment de se restaurer ou/et de se réchauffer.

9h15

Collecte des informations de débarquement (espèces, volumes…) du lendemain.

10h/11h30

Passage des 1ers cours et quantité pour les ventes du lendemain.

12h30

Pause déjeuner bien méritée.

13h15

Préparation des dernières commandes.

16h00

Dernière expédition.

Glaçage et établissement des stocks.

16h/17h

Prévision des volumes de vente et tendance commercial pour le lendemain.

16h30

L’équipe de nettoyage prend le relais.